Ngoy MutambaCe Vendredi 19 Août 2016 Alexis Ntambwe Mwamba   ministre congolais de la justice et droits humains a publié une mesure de décrispation politique. La décision du ministre consiste à l’accord de la libération et la libération provisoire des plusieurs prisonniers. Plusieurs détenus  et prisonniers dont ceux considérés politiques ont bénéficié de cette mesure. Ils s’agit de entre autres les militants des mouvements citoyens tel que la Lucha, Filimbi, certains étudiants et membres des partis politiques de l’opposition.

Pour la plupart arrêtés en début de l’année 2015, certains de ces personnes restaient jusque là détenues à la prison centrale de Makala à Kinshasa, d’autres au nombre de treize a la prison de Munzenze à Goma, dans l’est du pays.

Pour maitre Godefroid Mwanabwato un militant de la LUCHA, le mouvement prend juste acte de la décision mais il n’est pas encore temps de fêter quoi que ce soit parceque la liste ne fait que circuler encore sur des réseaux sociaux et jusque là la LUCHA n’est pas encore saisie. Il précise que sur six membres du mouvement seuls trois ont bénéficié de la mesure.

Deux chaines de télévision proche de l’opposition politique bénéficient également de la décision, il s’agit de la radio télévision CCTV appartenant à l’ancien sénateur Jean pierre Bemba et La télévision Canal Futur de l’opposant Vital Kamerhe.

Les opposant Diomi Ndongala et Jean Claude Muyambo eux par contre restent encore en prison


UviraOnline: Sammy Balance Mupfuni